29 août 2017

TRES HAUT DEBIT : LE FIBRE POLEMIQUE (L'Est Républicain)

Grand est - Télécommunications Très haut débit : la fibre polémique

Le groupement NGE/Altitude a remporté le marché de la fibre optique pour installer le très haut débit dans le Grand Est. Non retenu, SFR « étudie la possibilité d’un recours ».

  • Vu 2006 fois
  • Le 29/08/2017 à 05:00
  • mis à jour à 07:06
Photo HD La fibre n’est pas encore déployée partout dans le Grand Est : le conseil régional veut y remédier avec un programme très haut débit. Photo RL/Karim SIARI

D’ici six ans environ, tout le Grand Est sera à l’heure de l’internet très haut débit, grâce à un maillage en fibre optique jusque chez l’abonné. Ce réseau FTTH (pour « fiber to the home », c’est-à-dire « fibre à la maison », NDLR) touchera jusqu’à la bourgade la plus reculée de la nouvelle région. Une révolution numérique à 100 mégabits/seconde.

Le conseil régional a décidé dès janvier 2016 de prendre en main un programme très haut débit via la fibre, dans le cadre d’un RIP (réseau d’initiative publique), déjà engagé par trois départements (Bas-Rhin et Haut-Rhin d’une part, Moselle d’autre part). Les sept autres cherchaient à mutualiser leurs initiatives.

Hormis les grandes agglomérations comme Nancy, Metz, Strasbourg, plutôt bien desservies, et 263 communes où Orange a investi, la fracture numérique est largement partagée dans l’immense majorité des 5 000 localités du Grand Est.

Le 23 décembre dernier, la Région a lancé un appel d’offres pour une délégation de service public (DSP) de 1,3 milliard d’euros prévoyant 930 000 prises pour sept départements et 3 600 communes, avec une tranche ferme de 850 000 prises et une tranche conditionnelle de 90 000, destinée à compléter les réseaux existants jusque chez l’habitant. Le Grand Est estime alors la part publique à 60 % du montant (l’État finance la moitié), mais espère qu’elle baissera grâce à la concurrence entre candidats à la concession.

Espoir concrétisé par le résultat du marché signé fin juillet avec le groupement NGE/Altitude (lire par ailleurs), après le vote de confirmation de la commission permanente du conseil régional le 13 juillet : le concessionnaire retenu s’est engagé à mettre sur la table 900 millions d’euros (M€), soit plus de 70 % du montant total. Compte tenu des clés de répartition pour la part publique, les collectivités (Région, départements, communes ou intercommunalités) débourseront 222 M€ (300 estimés au départ).

Si tout va bien. Si, d’ici fin septembre, fin du délai de contestation du marché, un recours n’est pas formé par un candidat écarté. La polémique surgie au début de l’été invite à la prudence. Car SFR, éliminé à l’issue du second tour de la procédure, est monté très fort au créneau dès qu’il a appris que ses chances de l’emporter s’amenuisaient. Patrick Drahi, propriétaire de SFR, avait fait le déplacement pour plaider la candidature de sa société. La polémique enfle quand le président de SFR, Michel Combes, adresse un courrier au ton plus que vif à Philippe Richert, selon la teneur révélée par Les Échos.

Il menace de déployer son propre réseau dans le Grand Est ; il affirme que la procédure de sélection n’a pas lieu dans les conditions d’objectivité et de neutralité indispensables à toute procédure visant l’obtention d’une concession de service public. Il menace la Région d’un recours.

Philippe Richert s’étrangle et pique une grosse colère : « Vos propositions, allégations et menaces ne peuvent être analysées que comme une tentative d’intimidation à l’encontre de personnes dépositaires de l’autorité publique ou investies d’un mandat électif », répond le président du Grand Est, n’excluant pas d’engager des poursuites judiciaires. Le lauréat du marché, NGE, « se refuse à entrer dans la polémique ». Didier Jeanczak, directeur des relations régionales Est du groupe SFR, confirme « qu’une étude sur la possibilité d’un recours est en cours ». Du côté de la Région, on se déclare « serein ».

Philippe RIVET

IMG_7699

IMG_7700

Posté par COF HD à - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur TRES HAUT DEBIT : LE FIBRE POLEMIQUE (L'Est Républicain)

Nouveau commentaire